Dominique Wilikins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dominique Wilikins

Message  VS le Mar 12 Jan - 17:54

Dominique Wilkins



Fiche D’identité :
Prénom : Jacques Dominique
Nom : Wilkins
Date de Naissance et Lieu : Le 12 Janvier 1960 à Paris
Lycée : Washington
Université : Géorgie
Taille : 2.03 m
Poids : 100 Kg
Surnom : ‘Nique/ Human Highlight Film , « L'homme des résumés de match »

Son parcours :
- Drafté par : Utah Jazz (1982) en 3eme position, il sera aussitôt échangé au Hawks D’Atlanta le 2 Septembre 1982.
- Echangé aux L.A Clippers le 24 Février 1994
- Signe comme Free Agent à Boston 25 juillet 1994
- Rejoint L’Europe et le Panathinaikos de 95 à 96
- Signe comme Free Agent aux San Antonio Spurs le 4 Octobre 1996
- Retourne en Europe, dans le club Italien avec Fortitudo Bologne durant la saison 97-98
- Signe comme Free Agent avec le Magic D’ Orlando



Biographie :
Né en France ou son père travaillait pour l’ armée de l’ air, Dominique décide d’ effectuer la totalité de ses études aux États-Unis en débutant au lycée de Washington à Noth Carolina, et en particulier dans l’ université de Géorgie ou il effectua trois très bonnes années en tournant à près de 22 points par match. Mais ce qui lui valu la reconnaissance, ce sont bien ses exceptionnels dunks dont lui seul a le secret. Ses Dunks Magiques lui donnèrent très vite le surnom de Human Highlight Film' , ce qui signifie "L'homme des résumés de match".

Après son année de Junior, Wilkins décide de se présenter à la Draft 1982. Lors de la draft, il est choisi par le Jazz en 3 ème position, mais il refuse de signer avec eux et se fait donc échanger aux Hawks d’Atlanta, ce qui lui permet de ne pas quitter la Géorgie.
Dominique Wilkins s’intègre très rapidement aux Hawks avec une très bonne première saison. En effet, il tourne à 17.5 points par match (pas mal pour un rookie), et est donc logiquement élu dans la All Rookie NBA Team 83, et les manager de Atlanta se frottent les mains. Durant sa deuxième saison, Wilkins fait le plus dur en confirmant les espoirs placés en lui, avec une moyenne de 21.6 points par match. C'est le début du série fantastique avec 11 saisons consécutives à plus de 20 points par match .

Do’ Wilkins devient indispensable dans la rotation des Hawks, permettant ainsi au club d’enregistrer son record de victoire, c'est-à-dire plus 50 victoires de la saison 1985-86 jusqu'à celle de 1988-89. On peut bien sur parler d’années exceptionnelles pour les Hawks et pour Wilkins qui prenait une envergure de plus en plus grande. Pendant cette apogée, Wilkins a sûrement livré ses meilleurs années avec une moyenne de 29.1 points sur 4 années et notamment des pics avec deux saisons a plus de 30 points par game (pour preuve, son titre de meilleur marqueur de la ligue en 86, avec 30.3pts /match).
lors du All star game de 88, Wilkins réussit la performance de marquer 29 points en 30 min. La saison suivante, Wilkins fait une très grosse saison avec 31.2 points de moyenne. Cependant et malgré tous ces efforts, les Hawks de Wilkins n’arriveront pas à atteindre les finales de conférence, bloqués en demi-finale de conférence par les Celtics de Boston et une série palpitante. Comment ne pas se souvenir de ce combat haletant entre Bird et Wilkins, qui se terminera au game 7 avec 2 points d’écart en faveur des Celtics. Malgré sa grosse déception Dominique Wilkins venait d’obtenir ce que tout basketteur ambitieux cherche inévitablement dans une carrière : la reconnaissance .


Au début des années 90, alors que les Hawks commencent peu à peu à faiblir, Dominique Wilkins évolue et devient plus polyvalent et plus intelligent dans son jeu. Il n’est plus que simple scoreur, et permet à son équipe de mieux jouer en captant 9 rebonds et distillant 3 passes par match durant la saison 90-91. Malheureusement, cette belle saison va se stopper par une blessure : rupture au tendon d’Achille, blessure qui le gênera ensuite toute sa carrière. Après cela, peu croyait encore aux chances de Wilkins d’évoluer au plus haut niveau dans la grande ligue. Mais Do’ a su réagir et de quelle manière ! A 32 ans, Wilkins finit deuxième meilleur marqueur de la ligue derrière un certain Michael Jordan.. C'est durant cette même saison qu'il devient le 17èm joueur de l’histoire de la NBA a passé la barre des 20.000 points.

Au milieu de la saison 93-94, les Hawks et Wilkins ne se portent pas sous leurs meilleur jours et les Hawks décident donc de transférer Wilkins aux Clippers de Los Angeles, ce qui choqua bien des fans Georgiens. Après cette saison, Wilkins devint agent libre et s’engagea avec les Celtics de 1994 à 1995. Bien qu’il était l’un des principaux scoreurs de Boston avec 17.8 points par match, il venait pourtant d’effectuer sa saison la plus mauvaise en terme de scoring depuis qu’il était rookie.

Pas forcément ravi de son rôle avec les Celtics, il veut redonner du punch à sa carrière. C’est pour ça qu’il décide de quitter son pays et de faire un saut en Europe .Il se dirige vers la Grèce et signe avec le Panathinaikos. Il fait une bonne saison avec 20.9 point et 7 rebonds par match, et il parvient également à mener le Pana en Euroleague et au Final Four qu'il remporta en 1996. Do' se verra d'ailleurs décerner le prix de MVP. Ceci s’appelle une belle reconversion.

Après sa belle épopée européenne, Wilkins fait son come back en NBA avec les Spurs de San Antonio. Dominique Wilkins étonne tout le monde, à commencer par lui, en finissant la saison avec 18.2 points et 6.4 rebonds par match. Malgré de bonnes prestations, il se redirige l'été suivant vers l’Europe et en Particulier l’Italie, en signant avec l’équipe de Fortitudo Bologne pour une saison.
Arrow En Février 99, Wilkins revient aux Etat-Unis et en Floride pour terminer sa carrière avec Orlando où il retrouve son frère Gérard Wilkins.



Wilkins au Dunk




Maillot de Do’



Honneurs / Récompenses :
- Elu au Hall Of Fame en 2006
- All Rookie NBA Team en 1983
- All NBA First Team en 1986
- All NBA Second Team en 1987,’88,’91 et 93
- All NBA Third Team: 1989 et 1994
- Slam Dunk Contest en 1985 et 1990
- 9 fois All Star NBA
- Vainqueur de l’Eurolique avec Panathinaikos et MVP de la finale .
- Médaille D’or au championnat du monde en 1994

Les anecdotes et petites Histoires … :
Do’ Wilkins n’est pas le seul Basketteur de sa famille puisque Gérard Wilkins, son frêre a joué en NBA. Ils ont même joué ensemble à Orlando. Ensuite, il y’a Damien Wilkins, le neveu de Do’, actuellement présent dans l'effectif des Minnesota Timberwolves.

Ce qu’il Faut retenir de ce Joueur :
- Sa première qualité : son courage et sa capacité à se remettre en question pour élever son niveau de jeu.
-Ses Dunk magique que lui seul avait le secret.
-Le Slam Dunk contest entre MJ et Do’, des combats de titan.
-Son parcours Européen exceptionnel
-Son numéro 21 retiré par les Hawks
-Plus de 20 000 points en carrière
-Son intronisation au Hall Of Fame

Sources: Bon je vais pas vous le cacher je les pas sortie comme sa cette bio je me suis aidé de bouquins,de site NBA pour m’informer sur le joueur que j’ appréciais beaucoup mais je tien a souligner que cette Bio est entièrement de moi et que ce n’est pas un copier/coller avis aux amateurs.

Bonne lecture,si toutefois il manquait des infos ou si des anecdotes vous semblez incorrectes merci de m’en faire part. Bien sûr, les critiques sont les bienvenues
avatar
VS
Franchise Player
Franchise Player

Nombre de messages : 749
Age : 26
Localisation : Islande
Date d'inscription : 13/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum